John Vette de Logus Prefab. « Attema s’inscrit bien dans notre volonté de rapidité et de qualité »

mardi 21 avril 2015

Logus Prefab est tout un concept en matière de solutions préfabriquées. Située à Hamont-Achel en Belgique, cette société monte notamment, dans deux grands bâtiment de fabrication, des salles de bains complètes qui peuvent ensuite être installées suivant le principe « plug-and-play ». Le directeur adjoint John Vette évoque les facteurs clé de réussite : « Tout est question de fiabilité des livraisons et de constance de la qualité. Voilà pourquoi nous utilisons aussi les boîtes d’encastrement d’Attema. »

Les modules de salle de bain de Logus Prefab sont des plus complets. « Il ne reste plus au donneur d’ordre qu’à raccorder nos modules à l’égout, aux conduites d’eau et au circuit électrique. Tout est déjà là, prêt à l’emploi : robinets, baignoire, douche, et que sais-je encore. » L’exécution peut être fortement standardisée. « Nous nous concentrons sur des segments de marché requérant des éléments répétitifs, comme les hôtels, les villes d’étudiants, les établissements hospitaliers et les centres de vacances. »  Mais qui dit standard ne dit certainement pas inflexible. « Si, par exemple, une chaîne hôtelière émet des souhaits précis dans une gamme de salles de bains – une exécution ou des matériaux sur mesure – nous pouvons sans problème y accéder. Nous déchargeons nos clients du moindre souci. »

Douze à seize salles de bain par jour

Active depuis neuf ans, dont les six dernières années sous le nom Logus Prefab, l’entreprise emploie une bonne trentaine de personnes. Dès le début, les boîtes d’Attema ont été utilisées dans les installations électrotechniques. C’est une choix conscient. « Attema s’inscrit bien dans notre volonté de rapidité et de qualité. Nous travaillons suivant le modèle automobile : les modules sont réalisés à la chaîne. Nous parvenons ainsi à livrer douze à seize salles de bains complètes par jour. La vitesse de production constitue une facteur significatif. Nous examinons même avec nos fournisseurs comment réduire les emballages, afin de ne pas perdre trop de temps en déballage des éléments. Ensuite, il importe de fournir une qualité constante. Ceci prend tout son sens quand, par exemple, nous devons fournir sept cents salles de bains pour un projet. »

Un matériel universel

Logus Prefab possède une salle d’exposition à Vlissingen et dessert les marchés Belge et Hollande. Cette année, elle va en outre se lancer sur le marché allemand. « Nous nous y distinguons. Nous pouvons facilement nous plier aux diverses norme nationale relative par exemple à l’égouttage, à la protection anti-incendie et à l’acoustique. Nous espérons qu’une réglementation européenne uniforme arrivera bientôt. » Cela serait évidemment nettement plus simple. Heureusement, c’est déjà le cas pour les installations électrotechniques. « Le matériel d’Attema peut être appliqué de manière universelle. »

Des solutions efficaces                                                                                  

Logus Prefab utilise actuellement des boîtes d’encastrement sans halogènes UHW50, mais recherche en permanence des solutions plus efficaces encore. Et elle inclut Attema dans ses recherches. « Attema dispense de bons conseils techniques et nous a maintenant présenté les boîtes précâblées. »  Celles-ci ont démontré, en pratique, qu’elles permettent un gain de temps et une vitesse encore accrus, ce qui ne laisse pas M. Vette insensible. « Nous allons à présent tester les boîtes précâblées en production. »

Pour en apprendre davantage sur Logus Prefab, regardez sur www.logusprefab.com.